La Déontologie du Psychologue

Les psychologues, exerçant en libéral ou en institution, sont soumis au code de déontologie des psychologues, y compris dans leurs travaux de recherche. Si ce code énonce des règles et un cadre d’exercice, il ne se substitue pourtant pas à une réflexion éthique sur ce que l’acte et la pratique, dans le domaine de la psychologie, impliquent. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce code ci-dessous :

code_deontologie_psychologues

Natacha Kaïl, psychologue clinicienne et interculturelle – Chargée d’enseignement (université J. Jaurès)

Cabinet de psychologie au 22 rue Principale à Portet/Garonne (psychologue-portet.fr)

 

Ce site vous présente ma pratique de psychologue, ainsi que mon activité de recherche au sein du Laboratoire de Psychopathologie Clinique et Interculturelle à l’Université Jean Jaurès.

Dans le cadre de mon exercice de psychologue à Toulouse et à Portet / Garonne, je vous indique les différents motifs de consultations et vous apporte un éclairage sur la diversité des symptômes psychologiques. Ainsi, certains évènements ou situations au cours d’une vie sont susceptibles d’engendrer des difficultés plus ou moins intenses. De l’entrée à l’école à l’accès à la maternité ou à la paternité, de la perte d’un proche à l’engagement dans un nouveau travail, chaque moment est possiblement révélateur de symptômes, enracinés depuis fort longtemps ou se réveillant à l’occasion d’une mauvaise rencontre ou encore, et c’est le paradoxe qui plonge le sujet dans un certain désarroi, au moment où son désir est satisfait (avoir un enfant, être en couple, avoir un emploi…). Les symptômes psychologiques expriment un malaise, leur forme est infinie : angoisse, stress, troubles alimentaires, violences, obsessions, douleurs somatiques…

Pour parvenir à une lecture clinique pertinente, il s’agit de tenir compte tout à la fois des variations liées à l’âge (enfance, adolescence, adulte ou troisième âge) et à la culture. Le terme de culture est à entendre dans un sens large, on parle en effet de « culture de jeunes » ou de culture propre à un groupe dont les membres partagent une activité commune (ex. « culture geek » !). Bien sûr, dans un sens plus commun, il peut également être associé à un pays ou à un genre mais ne s’y limite pas. Nous appartenons tous à plusieurs cultures.

Je vous propose également un panorama des multiples pratiques des « psy » afin de pouvoir distinguer les spécificités des prises en charge. Du coach au psychiatre, en passant par l’hypnotiseur, il y a de quoi être perdu pour celui qui veut simplement exprimer ce qui le fait souffrir ou le dérange au quotidien.

Vous trouverez aussi des renseignements quant à la passation des tests psychotechniques destinés aux personnes ayant perdu leur permis de conduire ; ces tests, promus par l’AACC (Association pour l’Action d’une Conduite Citoyenne), ont été validés par la Préfecture de Haute-Garonne et sont un passage obligatoire pour quiconque souhaite récupérer son permis et le droit de conduire qui l’accompagne.

Je vous souhaite une bonne lecture et vous invite à me contacter, pour toute information complémentaire, soit par mail (natachakail@gmail.com), soit par téléphone (06 13 09 45 64) ou encore à mon cabinet, au 22 rue Principale à Portet / Garonne.